Qui suis-je

 

A ma naissance, il y eu une divergence de points de vue entre mes parents, le prêtre et mes parrains concernant le choix de mon prénom, entre Raphaël et Henri. La décision finale est revenue à ma maman. Je la remercie de ce choix pour ce que je suis et ce que je pratique aujourd’hui, Raphaël signifiant en hébreu "Dieu guérit". Henri est en quelque sorte mon second prénom auquel je suis attaché de par cette anecdote de vie.

J’ai eu ma première communication médiumnique à l’âge de 7 ans. Plus tard, j’ai compris qu’il s’agissait d’une forme de lien avec le monde spirituel. Ce jour-là, étant dans une situation de tristesse, on m’a demandé ce que je voulais, et qu’ils me l’accorderaient. Aujourd’hui encore, je suis surpris de ma réponse, car je leur ai répondu : « Le savoir, pour pouvoir aider les gens ».

De 7 à 24 ans, j’ai vécu de nombreux évènements particuliers. Je pouvais vivre le passé et le futur dans l’instant présent. J’étais surpris de mes intuitions, mais elles me permettaient d’aider.

Je ressentais les présences, je les "entendais", et elles se manifestaient par des bruits tels des coups sur les portes ou des pas dans les escaliers, sans qu'il n'y ait "physiquement" personne. Mais jamais je n’ai souhaité les voir car j’avais trop peur. Mon émotion était si forte que je coupais court à toute communication. Malgré cela, je me suis à plusieurs reprises laissé surprendre par des visions humaines et animales, car je n’ai pas réalisé de suite leur nature immatérielle. Combien de fois m’ont-ils demandé d’accepter de les rencontrer, et combien de fois je leur ai répondu que cela ne m’était pas possible, que je n’étais pas prêt ? J’ai néanmoins continué à communiquer avec eux par la pensée, par les sensations.

Ma médiumnité m’a été confirmée vers mes 24 ans par deux autres médiums, un habitant à Barcelone, l’autre en Ariège, sollicités par des proches, et ce le même jour. Suite à cette révélation, la personne qui partageait ma vie m’a offert le jeu de Mademoiselle Lenormand, afin que je puisse développer cette possibilité. Depuis, je l’utilise à ma manière comme support de communication lors de consultations de voyance. Ce sont d’abord des proches qui ont sollicité mon aide, puis des proches de proches, le bouche-à-oreille faisant son effet.

Plus je pratiquais et plus je développais mes ressentis. Au-delà des informations sur les personnes venant me consulter, je recevais également des connaissances plus générales, sur le fonctionnement entre le corps et l’esprit, sur le principe de la réincarnation et de l’évolution spirituelle, et plus généralement sur ce que j’appelle "les autres fréquences". A toute question que je posais, je recevais une réponse ou un enseignement de leur part. Progressivement, ces connaissances m’ont permis de donner des explications et du sens aux évènements de vie des personnes qui me consultaient.

Lors des consultations, il m’arrivait de préciser que je ressentais avec plus ou moins d’intensité des présences. Pour répondre à cette question qui m’a régulièrement été posée, je ne peux pas voir ces présences et je ne peux généralement pas les identifier. Je reçois des messages précis que je transmets mais je ne saurai dire avec précision s’ils proviennent d’un proche décédé ou non. Je ne fais jamais appel à eux, bien qu’il soit possible qu’ils se manifestent.

Plus tard, ce sont des membres de l’association des Radiesthésistes d’Ariège qui m’ont sensibilisé au magnétisme et à ses bénéfices sur la santé, je les en remercie encore aujourd’hui. J'ai demandé au monde des esprits de m’aider à développer cette possibilité, et ils m’ont guidé. Je le nomme le magnétisme spirituel, parce que j’emploie des prières, et que les prières font intervenir le monde spirituel auprès de la personne qui le demande.

" Je souhaite partager un savoir qui ne m’appartient pas et que l’on m’a appris

grâce à la communication spirituelle. "

Durant plus de 20 ans, j’ai pratiqué mon don sur mon temps libre. Aujourd'hui, j'en ai fait mon métier et je le mets à votre service. Au travers de ces prestations, je souhaite partager un savoir qui ne m’appartient pas et que l’on m’a appris grâce à la communication spirituelle. Je reste émerveillé de ces possibilités qui m'ont été accordées depuis mon enfance. J'espère qu'elles pourront à un moment de votre vie où vous en éprouverez le besoin, apporter des réponses à des problèmes matériels et existentiels et vous permettre un retour au bien-être.

copyrightfrance-logo15.gif

Copyright © 2018-2019 Raphaël à votre service - Tous droits réservés

  • Facebook Social Icon